30-01-2020 Datathon sur les données de la recherche sur la Guerre d’Espagne et l’exil républicain

Guerres, conflits, exils & archives: le cas espagnol.
Datathon sur les données de la recherche sur la guerre d’Espagne et l’exil républicain espagnol

80 ans se sont écoulés depuis que la guerre civile espagnole et la dictature franquiste ont provoqué l’exil de plus de 480.000 personnes. Un demi-million de femmes et d’hommes appartenant à toutes les classes de la société espagnole ont dû fuir, parfois définitivement, un pays dévasté par l’un des conflits nationaux les plus sanglants du vingtième siècle. Durant l’année 2019, le gouvernement espagnol s’est associé son nom aux nombreuses manifestations scientifiques, artistiques et culturelles qui ont célébré, partout à travers le monde, la mémoire et surtout l’héritage intellectuel de cette génération exilée.

Le projet e-C@NA rejoint cette manifestation et organise, en contribution aux activités de clôture de ce cycle, une journée d’étude expérimentale sous forme de datathon scientifique. Ouverte à tou(te)s, la rencontre réunira des chercheurs experts de l’exil républicain espagnol, de la guerre d’Espagne et des archives de guerre, à des fondateurs de plateformes de données (textuelles, iconographiques, sonores, etc.) et des spécialistes de l’extraction de celles-ci. Le but de la rencontre est de confronter les bases de données constituées aux utilisateurs de celles-ci et aux méthodes de fouilles et d’extractions informatiques. Le but sera de susciter de nouvelles questions de recherches à partir des données consultées.

Les intervenants

AZNAR SOLER Manuel

BOCANEGRA BARBECHO Lidia | @Lidia_Bocanegra | lbocanegra@ugr.es
PhD. in History from the Universidad de Lleida (2006) with a thesis co-directed between Spain and Argentina; Lidia has also conducted international research stays in Ireland, Italy, Argentina, Colombia and Cuba. In addition to being a specialist in Spanish Republican exile and war memoirs, since 2009 she has specialized in public participation in research (Citizen Science) and in issues of identity and digital culture from Digital Humanities (DH) and Digital Public History disciplines. Since 2015, she is responsible researcher for DH through the Medialab UGR – Research Laboratory for Digital Culture and Society at Universidad de Granada. Lidia is also a specialist in research calls from the European Commission, DG Research & Innovation, at the same university and she has obtained a Master in European Project Design, through the Venice International University, Italy (2018). She has been the author, coauthor and editor of numerous scientific publications in national and international journals and publishers. Its international research project stands out: e-xiliad@s [exiliadosrepublicanos.info], doubly funded by the Spanish Government (2009 and 2011) and dedicated to collect unpublished and online sources about the anonymous Republican exile with citizen collaboration.

CHAGUE Alix
(fr) Diplômée de l’École nationale des chartes (Master « Technologies Numériques Appliquées à l’histoire »), Alix Chagué est ingénieure de recherche au sein de l’équipe-Inria ALMAnaCH et participe aux projets TIME-US et LECTAUREP, qui ont pour ambition de traiter de vastes corpus de documents historiques manuscrits et imprimés à l’aide d’outils automatiques d’analyse, de transcription et d’extraction d’informations.

(es) Egresada de la École nationale des chartes (Master « Technologies Numériques Appliquées à l’histoire »), Alix Chagué es ingeniera de investigación del equipo ALMAnaCH del Inria y participa en los proyectos TIME-US y LECTAUREP, que tienen por objetivo procesar extensos corpus de documentos historiques tanto manuscritos como impresos, utilizando herramientas automáticas de análisis, transcripción y extracción de información

CHANTRAINE Cécile

DE BIDERAN Jessica

PLAS Pascal
Chaire d’excellence Gestion du conflit et de l’après-conflit, Université de Limoges.
Pascal Plas est le directeur de l’Institut international de recherche sur la conflictualité (IiRCO). Spécialiste du post conflit pour ce qui relève de la justice pénale internationale, de la justice transitionnelle et des processus de réconciliation, des questions mémorielles, spoliations, réparations, restitutions. Coordonne une équipe qui gère une data base regroupant les archives (publiques et privées) se rapportant aux procès post conflictuels, internationaux et nationaux, archives traitées et valorisées pour l’ensemble des sciences humaines. CHANTRAINE Cécile

SUIRE Cyrille

VIÑALS Carole


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.